5 conseils pour réussir son SEO à l’international

5 conseils pour réussir son SEO à l’international

Avoir une stratégie de référencement à l’international est un excellent moyen pour toucher de nouveaux marchés. Envie d’augmenter le potentiel de votre site web à l’étranger afin de maximiser sa rentabilité ? Le SEO étant généralement une source intéressante de trafic pour les sites web, voici 5 conseils pour réussir son SEO à l’international.

Le nom de domaine

Pour être bien référencé sur les moteurs de recherche étrangers, il faut privilégier un nom de domaine avec une extension locale propre au pays visé. Il est aussi possible de créer des sous domaines par langues ou même des répertoires mais l’idéal reste quand même un site à part.

Mais le plus important est que vous puissiez le faire de sorte à respecter les règles qui permettront aux moteurs de recherche, notamment Google, de dissocier les marchés ciblés par chaque version du site. Un accent particulier doit donc être mis par exemple sur l’extension du domaine (.uk, .de, .ca, .fr, .es…), l’attribut hreflang, la localisation géographique du serveur et le ciblage géographique dans Search console.

La traduction

Puisqu’il faudra passer par le développement de plusieurs versions de son site en plusieurs langues (site multilingue), il est primordial d’effectuer une traduction manuelle et la plus fidèle possible. Évitez les services de traduction automatiques car ils ne sont pas capables de reformuler à 100% les expressions propres à chaque langue. Passez par des professionnels ou des personnes qui ont une parfaite maitrise des deux langues à traduire. J’ai déjà fais appel à l’agence de traduction Textmaster pour un projet Français / anglais et les textes finaux étaient nickels.

Le choix des mots-clés

On retrouve la même problématique que le contenu des pages : les mots clefs sur lesquels se positionner sur la version traduite du site ne seront pas forcément les mêmes mots clefs que le site principal. Il ne faut pas se contenter de traduire mais faire une nouvelle recherches de mots clefs et surtout revérifier les volumes de recherche mensuelle.
Pour la petit anecdote, lorsque je travaillais encore chez Grosbill, nous vendions des ordinateurs portables aussi en Belgique. Il faut savoir que les différentes sous-catégories crées pour le marché Français (je parle de cette rubrique) ne correspondaient pas du tout aux dénominations habituelles des Begles, malgré que ce soit un pays Francophone.

Du contenu local

Le contenu représente environ 80 % du référencement d’un site web. À cet effet, il doit apporter une certaine valeur ajoutée en étant unique, riche et optimisé pour les internautes du marché ciblé.
Pour faire du référencement international, il est fortement conseillé de produire du contenu local; par exemple des articles relatifs à des sujets propres au pays ciblé. Cela permettra de bien positionner le site dans les résultats locaux sur les moteurs de recherche.
Le positionnement sur one box video peut etre une stratégie intéressante aussi.

Du netlinking local

Tout comme c’est le cas avec le contenu, les backlinks mis en place sur les versions internationales de votre site web doivent avoir une origine locale.
Il faudra donc que ces liens proviennent au maximum de sites du même pays.
Un dernier conseil : si tous vos sites sont liés entres eux, évitez au possible les ancres optimisées.

Post Comment