Comment fonctionne un Répéteur WiFi? Est ce efficace? Le guide complet

Comment fonctionne un Répéteur WiFi? Est ce efficace? Le guide complet

Grâce aux prouesses technologiques dans le domaine de l’Internet sans fil, le Wi-Fi est disponible aujourd’hui dans la plupart des foyers via les box et les routeurs dédiés. Mais en fonction de l’encombrement des ondes ou encore la taille d’un foyer, il peut arriver que la couverture n’atteigne pas 100 % du logement. Pour cela, il existe un dispositif spécifique qui est en mesure d’étendre la couverture du signal. Il s’agit du répéteur Wi-Fi, une technologie de plus en plus en vogue. Tour d’horizon dans la suite de cet article.

Qu’est-ce qu’un répéteur Wi-Fi ?

Connu également sous le nom d’amplificateur Wi-Fi ou Wi-Fi repeater (en anglais), le répéteur est un dispositif électronique qui s’adapte à tous les types de routeurs. Son principal rôle est d’étendre l’amplitude du signal et la portée d’un réseau Wi-Fi. L’avantage avec ce périphérique est qu’il vous permet de multiplier le signal du réseau et d’avoir un bon débit même en étant loin du routeur.

Grâce à cet outil, toutes les pièces de la maison et des dispositifs, comme la caméra réseau/Wi-Fi TENVIS jpt3815w, sont alors couvertes par la connexion Internet. Le mode de fonctionnement se résume à une captation suivie d’une retransmission du signal. Il faut noter qu’il existe plusieurs types de répéteurs Wi-Fi, avec des caractéristiques propres à chaque type.

Toutefois, un répéteur a besoin, pour son fonctionnement, que certaines conditions spécifiques soient remplies. Ainsi :

  • ils doivent être placés non loin de la source du signal, mais en même temps pas trop proche de ce dernier pour une meilleure portée
  • ils requièrent les clés de décryptage associées lorsque le signal est crypté
  • ils ont une adresse IP statique et donc différente de l’adresse client
  • leurs signaux est le même que celui de la source.

Par ailleurs, il faut noter que la vitesse de transmission n’est parfois pas équivalente à celle qui émane de la source ; cet intervalle augmente selon l’extension de chaque potée. Si vous vous intéressez au matériel informatique, nous vous conseillons ces deux dossiers :

Comment bien choisir son répéteur Wi-Fi

Il existe plusieurs types de répéteurs et les spécifications techniques ne sont pas toujours les mêmes. De ce fait, plusieurs facteurs sont à prendre en compte au moment d’en choisir un pour sa maison ou son bureau.Bien sûr, tout va dépendre de vos besoins. Ainsi en fonction de la superficie totale de votre appartement, de votre maison, du nombre de personnes qui doivent être connectées ou encore de l’utilisation, les besoins en amplification ne seront pas les mêmes.

La portée et le débit

Tout d’abord, il faut souligner que le protocole Wi-Fi et les normes ont beaucoup évolué au cours de ces dernières années. Et aujourd’hui, on distingue deux principaux types de Wi-Fi domestiques à savoir le 802.11n et le 802.11ac. La norme peut être considérée comme le langage qu’utilise cette technologie de connexion avec les autres appareils. Ainsi, pour que les appareils communiquent bien et vite entre eux, il faut qu’ils parlent le même langage. En matière de répéteur, ces normes servent à déterminer la portée du Wi-Fi ainsi que sa vitesse et son débit maximal.

Vu que les normes sont rétrocompatibles, un répéteur Wi-Fi ac est en mesure de fonctionner sans problèmes avec une box Wi-Fi n. cependant cela ne servira à rien de faire ce choix si vous ne voulez pas débourser de l’argent pour un service dont n’allez pas vraiment profiter.

Pour comprendre pourquoi, sachez qu’un répéteur Wi-Fi n propose un débit réel de 300 Mb/s avec une portée de 50 mètres. Tandis qu’un répéteur Wi-Fi ac offre un débit réel de 900 Mb/s pour une portée de 20 mètres. Pour bien faire son choix, il faudra donc tenir compte du débit et de la portée compatibles avec votre box. Par exemple, acheter un répéteur qui permet d’avoir un débit de 900 Mb/s sur un box Internet 300 Mb/s ne va faire que ralentir votre connexion.

La bande de fréquence

Il existe deux types de bandes de fréquence : la 2,4 GHz et la 5 GHz. Il faut dire qu’une bande de fréquence 2,4 GHz est normalement suffisante, vu qu’elle passe facilement à travers les objets solides et est généralement supportée par la plupart des Wi-Fi. L’avantage avec la bande de fréquence 5 GHz réside dans le fait que cela empêche les interférences avec d’autres réseaux. Le hic c’est que certains dispositifs Wi-Fi ne supportent pas encore la 5 GHz.

De ce fait, il est préférable d’opter pour les répéteurs « double bande » qui supportent les deux fréquences et peut véritablement fournir une connexion à la fois puissante et stable. Comme vous l’aurez compris, ce sont des modèles conçus pour exploiter les deux bandes de fréquence. En outre, ils sont plus faciles à configurer.

Le nombre de ports

Les répéteurs disposent généralement de deux types de connexion : la connexion sans fil et la connexion Ethernet. Lorsqu’un répéteur a beaucoup de ports Ethernet, on peut affirmer qu’il est polyvalent et donc optimisé pour plusieurs utilisations. Aussi, avec un port USB par exemple, le répéteur est pratique et peut vous permettre facilement la connexion à une imprimante ou un réseau domestique à travers la configuration d’un outil réseau CPL.

Conseils pour une meilleure utilisation

Pour optimiser l’utilisation de votre répéteur Wi-Fi, il est primordial de prendre certaines précautions :

  • Évitez de le brancher le dispositif au niveau d’une multiprise. En effet, il est préférable de brancher directement le répéteur sur une prise électrique murale. Cela facilite l’utilisation et garantit une longue durée de vie à votre appareil.
  • Assurez-vous d’avoir un signal Internet assez fort, car il ne sert à rien d’avoir un répéteur de dernière génération si votre routeur est d’une ancienne norme.
  • Faites attention à l’endroit où vous comptez installer votre répéteur. Veillez à ce qu’il ne soit pas trop loin du routeur sinon la vitesse et la fluidité laisseront à désirer. Il faut également éviter de le laisser trop proche pour ne pas saturer inutilement la connexion. D’ailleurs, les dernières générations de répéteur disposent d’un témoin de positionnement pour vous faciliter le choix de l’emplacement.

Enfin, n’oubliez pas que, même si les spécifications techniques sont différentes d’un type à un autre, le principe de fonctionnement ne diffère pas : capter pour ensuite amplifier. Il s’agit d’un appareil très pratique qui fournit, par ailleurs, des options supplémentaires telles que l’intégration d’une fonction WPS.

Vidéos


Post Comment