Comment fonctionne une trottinette électrique ?

Comment fonctionne une trottinette électrique ?

Légères, pratiques et faciles à conduire, les trottinettes électriques se démarquent d’autres moyens de transport urbains par le fait qu’elles représentent un excellent moyen de circuler aisément en ville. Certains modèles peuvent atteindre jusqu’à 70 km/h, ce qui permet de se déplacer rapidement même sur des distances plus importantes. De plus, ce sont des moyens de transport respectueux de l’environnement. Vous aimeriez en savoir plus sur le fonctionnement d’une trottinette électrique avant de vous décider à en acheter une ? Ça tombe bien, c’est ce que nous vous invitons à découvrir dans la suite de cet article.

Trottinette électrique : tour des différents composants

La meilleure manière de comprendre le fonctionnement d’un dispositif est de commencer par distinguer les différents éléments qui le composent. Sur le plan technique, une trottinette électrique, est un engin composé principalement de 4 grands éléments. C’est grâce à leurs interactions que vous pourrez vous déplacer facilement dans les rues sur votre trottinette. Toutes les trottinettes électriques, comme sur le site Weebot, sont composées :

  • d’un moteur
  • d’une batterie
  • d’une commande d’accélération
  • d’un système de freinage.

C’est donc sur ces composants que nous allons nous focaliser pour vous expliquer le fonctionnement de ce type d’engin. Une fois le fonctionnement comprit et si vous êtes un bon bricoleur, vous verrez qu’il est plutôt facile de fabriquer sa propre trottinette.

Ensuite, retenez que d’un modèle de trottinette électrique à un autre, ce qui fera la différence ce sont les éléments supplémentaires contribuant à rendre l’utilisation encore plus intéressante.

Le moteur

Contrairement aux modèles et comme son nom l’indique, la trottinette électrique est mise en mouvement par un moteur électrique. Celui-ci est généralement placé dans la roue avant ou dans la roue arrière, souvent dans l’optique que l’engin conserve une forme la plus compacte possible. C’est une configuration qui évite, par ailleurs, d’avoir à gérer des renvois mécaniques.

Une fois la trottinette électrique mise sous tension, ce sera donc au moteur de faire tourner une courroie. Cette dernière va à son tour faire tourner la roue arrière qui, au contact du sol, va permettre à l’engin d’avancer au fur et à mesure que l’utilisateur actionne la commande d’accélération.

La batterie

Généralement basée sur la technologie Lithium-ion (Li-ion), la batterie d’une trottinette électrique a pour rôle d’alimenter le moteur pour permettre à l’engin de fonctionner. Semblable à la batterie des voitures Tesla, elle est aussi chargée d’alimenter le phare, le feu arrière ainsi que l’éclairage LED de l’écran.

On trouve également des modèles avec une batterie au plomb. La différence réside dans le fait que les batteries Li-ion sont beaucoup plus légères et faciles à installer. De plus, elles ont une très bonne capacité et peuvent être rechargées assez rapidement. Par ailleurs, il est possible de les recharger plusieurs fois sans qu’il n’y ait de pertes de performances.

La commande d’accélération

Située sur le guidon droit de la trottinette électrique et généralement sous la forme d’une gâchette, la commande d’accélération vous permet de déplacer l’engin. C’est à elle que vous allez pouvoir accélérer jusqu’à atteindre la vitesse maximale si vous souhaitez aller plus vite.

Sur certains modèles, vous trouverez un limiteur ou un régulateur de vitesse, généralement pilotable depuis un écran LCD. Grâce à cette fonctionnalité, vous pourrez adapter les performances de l’engin en fonction de l’usage que vous souhaitez en faire.

Le système de freinage

En matière de vitesse, certains modèles de trottinettes électriques peuvent atteindre, voire dépasser, les 70 km/h. Et c’est la raison pour laquelle, elles sont équipées d’un système de freinage. Cela doit donc faire partie des critères les plus importants à prendre en compte au moment de faire votre choix.

Une bonne trottinette électrique doit être équipée d’un système de freinage assez performant. Selon les modèles, celui-ci peut être un frein au pied, un frein à tambour, un frein électrique ou un frein d’urgence.

Voilà, vous en savez désormais un peu plus sur les différents composants d’une trottinette électrique et comment ils interagissent pour faire fonctionner l’engin. Pour finir, voici un guide sur la législation, les pratiques et les réflexes à avoir pour une meilleure utilisation.

One Comment

  1. Je suis en train de réfléchir à m’acheter une trottinette électrique et je vous remercie pour ces éclaircissements et ces conseils.

Post Comment