7 conseils pour réussir sa campagne de crowdfunding

7 conseils pour réussir sa campagne de crowdfunding

Pratique ayant vu le jour aux États-Unis, notamment avec le lancement en 2009 de la célèbre plateforme Kickstarter, le crowdfunding est un mode de financement très utilisé de nos jours. Depuis, de nombreuses plateformes ont été mises en place et permettent de collecter des fonds pour concrétiser un projet ou même un événement. Toutefois, il est important de souligner qu’il s’agit d’une opération dont la réussite nécessite une préparation méthodique. Voici donc 6 conseils pour vous aider à réussir votre campagne de crowdfunding.

1 Prendre le temps de bien se préparer

Il n’est pas prudent de lancer une campagne de financement participatif du jour au lendemain ou sur un coup de tête. En effet, vous devez tout d’abord prendre le temps de réfléchir et de bien mûrir le projet. Pour cela, voici quelques questions que vous devez vous poser :

  • pour la mise en place de ce projet faut-il réellement passer par la case du crowfounding ?
  • quelle est la part de mon projet que la campagne servira à financer ?
  • est-ce que je dispose des moyens nécessaires, en termes d’énergie et de temps, pour lancer cette campagne ?
  • quelle est la plateforme que je dois choisir en fonction de mes objectifs ?

Lorsque vous aurez la réponse à toutes ces questions, vous serez alors sûr d’avoir posé une fondation assez solide pour votre compagne, même s’il faut encore penser à d’autres facteurs complémentaires.

2 Créer une communauté autour de son projet

À partir du moment où votre projet est bien pensé, il faudra maintenant penser à développer une stratégie pour vous entourer de gens qui peuvent participer à ce projet. Et pour cela, vous avez Internet qui est aujourd’hui un excellent moyen pour mettre en place une communauté.

Vous pouvez, par exemple, créer une page sur les réseaux sociaux autour de la promotion de votre campagne de crowfounding. Nourrissez-la de façon à convaincre vos followers du bien-fondé du projet et de l’intérêt qu’ils ont à participer à votre campagne. N’hésitez pas à utiliser tout type de contenu pour y arriver : texte, photos, vidéo… Par ailleurs, si vous voulez en savoir plus sur l’impact des réseaux sociaux dans notre vie, nous vous invitons à jeter un œil à cet article.

Parallèlement à cela, identifiez des gens de votre entourage qui seront prêts à vous accompagner dans la mise en œuvre du projet. Pour une campagne de crowfounding réussie, il y a trois différentes catégories de personnes que vous pouvez approcher :

  • parents et amis : c’est les plus faciles à convaincre. Généralement, ils peuvent vous accorder des dons ou accepter de vous accompagner tout de suite sans rien exiger. Parfois, cette catégorie peut s’élargir. Lorsque vous faites partie par exemple d’une association ou d’une entreprise, vous pouvez également les solliciter.
  • les amis de vos amis ou tout simplement des curieux : c’est l’ensemble des gens que la catégorie 1 peut convaincre pour vous. A priori, ces personnes ne vous connaissent que très peu ou pas forcément, mais sont influencées par leurs proches qui sont également vos proches et se décident à participer. Parfois, ce sont tout simplement des personnes curieuses qui désirent voir comment vous allez vous en sortir avec ce projet.
  • les personnes intéressées : généralement, vous ne connaissez pas à l’avance les personnes de cette catégorie parce qu’elles ont découvert le projet par les réseaux sociaux ou d’autres moyens de promotion que vous avez utilisés. Et s’ils décident de participer, c’est uniquement parce que votre projet les aurait convaincus. Voilà là l’intérêt à choisir un projet pertinent et inclusif qui arrive à susciter l’intérêt de beaucoup de personnes à la fois.

3 Choisir une plateforme adaptée

C’est une étape décisive de votre campagne qui nécessite une attention particulière. Il ne suffit pas de trouver la meilleure plateforme, il faut en trouver une adaptée à votre projet selon la forme de crowfounding que vous choisissez (le don, le lending, l’equity…).

S’il s’agit d’un projet international, il est recommandé d’opter pour des plateformes comme Kickstarter, Indiegogo, Ulule… Il y a aussi Kisskissbankbank qui est une plateforme française avec une impressionnante portée internationale.

Le domaine de votre projet peut également avoir une incidence sur le choix à faire. Avec votre projet dans le domaine de l’agriculture, par exemple, il faudra vous tourner vers des sites comme Miimosa, BlueBees… Et sur un projet immobilier, nous vous conseillons des références tels que Homunity, Bolden, Lendopolis…

Ensuite, l’autre chose importante à faire est de prendre le temps d’étudier les fonctionnalités qu’offrent les différentes plateformes de financement participatif afin de les comparer. Les éléments à prendre concernent notamment les taux de succès et la qualité des services proposés aux utilisateurs.

4 Bien définir son budget

Cette partie des préparatifs doit se faire de manière assez stratégique. Il n’est pas conseillé de mettre la barre trop haute, car cela risque de faire fuir les potentiels investisseurs. Ce qu’il faut faire, c’est d’être objectif et ne pas fixer des montants utopiques. Retenez que sur la plupart des plateformes de crowfounding, la somme moyenne en matière de don est de 50 €.

Cependant, n’oubliez pas d’inclure les différentes taxes à payer ainsi que les coûts de production des contreparties à offrir qui s’élèvent chez Ulule, par exemple, à 8 %.

5 Avoir un œil sur les statistiques

Il est important d’avoir un œil sur les statistiques de sa campagne pour pouvoir procéder à des analyses stratégiques. Cela vous permettra en effet d’identifier les actions qui marchent le mieux et celles qui ne marchent pas. Utilisez, pour cela, des outils de statistiques qui vous permettront de voir clairement l’évolution de la campagne et surtout la provenance de vos donateurs.

6 Bien définir les contreparties

Au cours de cette étape, il va falloir être assez habile. Il faut que chaque partie ait l’impression d’y avoir son compte à travers la contrepartie proposée. Cela pourrait être une formation gratuite, la réalisation d’une gravure avec leurs noms imprimés dessus, les porte-clés d’un événement…
En un mot, faites-en sorte de trouver ce qui pourrait vraiment pousser les gens à investir dans votre projet.

7 La reconnaissance

Vous devez absolument trouver le moyen de remercier vos donateurs et, dans la mesure du possible, garder contact avec eux. Faites-leur un retour fidèle : s’il s’agit d’une réussite, ils doivent en être informés et de même en cas d’échec.

C’est important pour eux de se sentir concerné et d’avoir la possibilité de faire en quelque sorte une évaluation du projet. Par ailleurs, trouvez le moyen de les remercier publiquement. Cela crée des liens et ils seront les premiers à vous soutenir pour la prochaine campagne que vous allez organiser.

Post Comment