Les dernières mises à jour de Google pouvaient être attendues

Il est vrai que depuis le début de l’année, on a pu constater de grands changements dans les pages de résultats du géant américain.
Tout le monde y est allé de sa petite constatation à chaque mise à jour et de nombreux SEO voyaient déjà l’arrivée de Penguin en temps réel.

Mais il faut se rendre à l’évidence, ces dernières MAJ n’ont rien à voir avec Penguin.

Un effet logique et naturel, d’après Matt Cutts

Pas de Penguin, c’est une certitude, mais il y a pourtant bien eu du changement et ça, personne ne peut le nier. D’après Matt Cutts, qui n’est plus ou est toujours chez Google, on ne sait pas vraiment, cela serait un simple effet de bord, tout ce qu’il y a de plus logique. D’après lui, les équipes de Google évitent les mises à jour majeures du moteur lors du mois de Décembre, ainsi, celles-ci interviendraient dès les premières semaines de janvier.

Invité il y a quelques jours sur une webTV sur Twit.tv lors de l’émission « This Week in Google« , Matt Cutts a eu droit à une question que le SEO amateur, l’expérimenté, l’agence spécialisée ou généraliste, se sont tous posés, « Qu’est-ce qui s’est passé dans les SERP au début de ce mois de Janvier ?« .
C’est à cette occasion que l’ancien responsable de l’équipe anti-spam de chez Google a donc déclaré qu’il ne pensait pas qu’il s’agissait de Penguin, mais uniquement de mises à jour gelées en Décembre, pour ne pas stresser les webmasters, éditeurs et référenceurs, qui sont toutes tombées dès le début de l’année.

On sait maintenant qu’il s’agissait effectivement, non pas d’une MAJ du manchot (ndlr : voir l’exemple d’un site impacté par Google Pengouin en 2014), mais plutôt d’une quality update qui a frappé les SERP en ce début d’année. Une mise à jour qui visait principalement la qualité des contenus présents sur les sites.

Post Comment